Rapport de mission et temoignage de sylvainRapport de mission et temoignage de sylvain (230.62 Ko)

 

Rapport de mission et temoignage de ThibaultRapport de mission et temoignage de Thibault (304.84 Ko)

 

Témoignage de Benjamin

Bonjour à toutes et à tous !!

Je me présente, Benjamin, j’ai 27 ans et je suis éducateur spécialisé en cour de formation en contrat pro dans Caarud. En quelques mots, je fais de la prévention contre les maladies infectieuses transmissibles dans le milieu de la toxicomanie. De ce faite, j’ai fais le souhait à mon directeur de partir pendant mes congés, faire de la sensibilisation VIH dans certains villages Togolais. J’ai donc pris contact avec Pascal,  le président de l’association CJSI-TOGO, qui par la suite m’a rencardé pour préparer mon départ sur les terres Africaines.

J’ai donc pris le départ pour le Togo le 6 mai 2017, pour 2 semaines qui auront été humainement incroyables !

Dès mon arrivée à la capitale Togolaise, Pascal est venu me chercher pour m’accompagner au siège de l’asso situé à Tsévié. Se fut une rencontre pleine de bon e humeur et de partage, cela m’a été agréable car j’étais partis avec quelques craintes (ce qui est normal quand on décide de partir seul, sur un autre continent, faire de l’humanitaire), celui ci ma mis directement alaise avec les autochtones. Donc ne vous en faites pas, les membres de l’asso sauront vous faire sentir bien afin que votre séjour soit des plus agréables.

Pour ma part, mon volontariat à du se stopper au bout de deux semaines et j’ai du me faire rapatrier du a une infection intestinal donc petit conseil, faite attention à ce que vous mangez et ce que vous buvez, nos organismes d’européens ne sont pas préparez a de tels conditions, ce que je veux dire par la c’est que nous sommes « javellisé » donc n’importe quel bactérie que nous ne connaissons pas se fera un plaisir de venir se nicher la ou elle le souhaite. Cependant l’équipe est au courant des risques que cela peux engendrer, donc je peux vous promettre qu’ils sont vraiment aux petits soins pour vous, c’est moi qui n’es pas fait attention a ce que j’ai bu la haut car la confiance a gagner mon esprit, en quelque mots soyez, vigilant du début à la fin !

Ceci étant dit, malgré mes facheuses péripéties,  je vous conseil vivement de partir faire de l’humanitaire au Togo avec l’asso CJSI-TOGO, c’est une expérience humaine incroyable, un mélange d’une culture atypique, d’une solidarité hors du communs (malgré leurs petits moyens) et d’un sens inouïe du partage. Ces deux semaines ont été pour moi révélatrice et m’ont permis après, quelques méditations, de me ressaisir sur certaines valeurs et fondement de la vie, c’est avec plusieurs petites mains que l’on arrive a de grandes choses !

Je remercie donc les membres de l’asso pour m’avoir permis de vivre cela, ne changé rien vos actions vous mèneront à la victoire ! Les enfants de village Togolais ont la chance de vous avoir ! Longue vie et prospérité à tous.

 Je finirai ce témoignage sur le slogan de CJSI-TOGO qui est pour ma part très bien dit.

« Pour un monde solidaire, apportons chacun notre pierre à la construction de la solidarité internationale »

Bourgeois Benjamin

 Facebook : Benjouill BM

 Mail : moniteurcaarud52@orange.fr

 

Témoignage de Pauline

Mon voyage à Adjido fut une expérience particulièrement mémorable. Je n’avais pas vraiment d’attentes en venant car je n’avais jamais mis les pieds en Afrique, et je n’avais jamais fais de voyage humanitaire. Dans le petit village d’Adjido c’est la culture riche et touchante ici qui m’a le plus marqué. L’authenticité des mœurs et même les manières simples des villageois m’ont d’abord déstabilisé puis m’ont séduite.
Mes 3 premières semaines étaient consacrées à la rénovation de l’école primaire du village. Avec seulement 2 pelles, deux marteaux, une douzaines de bassines et une trentaine de paires de mains nous avons pu casser les sols des 3 classes et de la terrasse, cimenter à neuf celles-ci et remplacer les claustras aux fenêtres. On s'accordait quelques pauses pour "se motiver!"(avec le sodabi) et le chantier avançait bien avec un rythme cool et sympa. Rien ne fut plus gratifiant que de pouvoir profiter du fruit de notre travail puisque j’ai pu jouer à la maitresse pendant les deux dernières semaines du chantier! Même si les petits parlaient éwé et difficilement le français, leur volonté énorme et touchante d’apprendre ne les a pas empêchés à progresser!
L’après-midi, une fois l’estomac rempli du repas togolais fumant et parfois pimenté souvent préparé avec amour par l’équipe cuisine (qui se limitait à masterchef Delphine), on retrouvait les petits pour l’animation. Les enfants pendus à nos bras ou agrippés à nos mains, je replongeais quelques années plus tôt pour me remémorer des jeux que je jouais avec mes copains. Sur le mois on a fait un nombre infini de parties de 1, 2 ,3 soleil ou de facteurs et sans faute, tous les jours, au moins deux parties d’épervier. Les petits ne s’en lasseront sans doute jamais. Les jeux prenaient fin autour du djembé de tonton Ferdi qui tapotait au rythme des chants en éwé et français sur lesquels chantaient et dansaient les enfants.
Mes 5 semaines furent hautes en couleurs! Entre les milles sourires que j’ai croisés, nos périples aventureux les week-ends autour du pays, les “piment piment” de Delphine, les “Tata” et “Tonton” de Ferdi, la cérémonie improvisé des enfants de lézards fumants, les suchets, les botokoins, les feux du soir, les levers du soleil, les ciels étoilés, les parties de cipa, les Pils 66cl, le Togo gin, le fufu et les pagnes, j’ai vécu des moments uniques dans un petit coin magique de l’Afrique. J’espère plus que tout un jour revenir voir mes amis togolais et Adjido!

Merci CJSI-TOGO pour cette découverte!!!

Pauline

 

Témoignage de Solène et Simon

Bonjour à tout le monde, 
Nous revenons d'une mission humanitaire au Togo et nous souhaitons faire partager nos expériences afin de donner envie de voyager utile, nous l'espérons ! 
Les missions proposées par l'association CJSI-TOGO sont de véritables imitations a la rencontre de la culture togolaise; de sa population, ses paysages, ses arts de vivres et savoir-faire. Bien avant notre départ, seyram fut en contact permanent avec nous ce qui fut très rassurant lors de la demande de renseignements sur les formalités d'entrée au Togo. 
Dès notre arrivé lé accueil offert par les membres de l'association était superbe et l'immersion fut totale et immédiate. 
Au lendemain de notre arrivée, après les formalités au consulat de France, nous sommes partis sur le site de la mission situé à 70 km de la capitale. 
La découverte d'une langue et d"un peuple très souriant permit dépaysement totale. Notre mission pour ce mois de mai 2016 fut la construction de latrines pour les enfants de l'école du petit village de EGBE ainsi que le reboisement des jeunes plants de teck d'un champ du village. Ce dernier, fut une découverte incroyable, un décor que nous n'aurions jamais imaginé avec ces petites maisons typiques de la brousse, ces baobabs, manguiers et autres arbres fruités. 
Les habitants sont d'une sympathie et reconnaissance énorme, les enfants, tous plus adorable les uns que les autres amènent une forte dynamique et beaucoup de joie à ce petit coin de brousse. 
Très bien encadrée et programmée, du début à la fin, les membres de l'association, en particulier Pascal, Adèle,Ferdinand et Delphine  ont permit avec l'aide précieuse de la population de mener à terme et dans une ambiance festive ces différents missions ainsi que nous faire découvrir leur beau pays... 
Cette expérience fut riche, très riche personnellement et nous sollicitons toutes personnes souhaitant découvrir une culture bien différente de la notre, tout en se rendant très utile pour une communauté, de contacter Pascal afin d'avoir plus d'informations et par la suite, pourquoi pas, de vivre la même chose que nous avons eu la chance de vivre... 
Nous conseillons cette expérience à toutes personnes désirant s’épanouir en aidant une population qui en a besoin, tout en découvrant leur culture de l’intérieur.

Solène & Simon

×